Les partenaires du programme Usic@re
Pour recevoir infos & rapports d'étude
Qu'est ce que le programme Usic@re  ?

Il s’agit d’une recherche universitaire menée pendant 3 ans (2015-2018) sur Bordeaux, Bergerac et Mimizan.


L’étude s’intéresse au «prendre soin» dans le suivi à domicile du cancer ou du diabète avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

 

Elle cible les personnes âgées de 65-85 ans suivies pour l'une ou l'autre de ces pathologies, les aidants proches et les professionnels de santé.

Elle s'organise en 2 phases :

- Une phase observationnelle à travers la diffusion et l'analyse d'enquêtes par questionnaires et entretiens,

- Une phase expérimentale de solutions numériques de communication et de coordination du prendre soin entre patients/adiants/professionnels de santé axée sur trois fonctions : le soutien, l'aide et l'accompagnement.

Actus e-santé

À travers le concept du « care » à l’ère des technologies de l’information et de la communication, le projet Usic@re vise l’étude du « souci de l’autre » en plaçant les patients « acteurs de leur propre santé » au cœur de sa démarche.

 

En opposition au « cure » (modèle centré sur le curatif), la démarche de care est à la fois une philosophie, un engagement politique, une action sociale et un modèle économique. Elle se traduit notamment par la pensée de l’économiste indien, Amartya Sen, qui soutient qu’une société ne peut prétendre être juste si elle ne garantit pas aux personnes certaines capabilités.

 

C'est pourquoi, Usic@re cherche à évaluer la qualité du « prendre soin » (dans la relation soignants/soignés/aidants et dans les facultés d’autonomisation du patient) en contexte de médiatisation et de médiation numérique en focalisant son questionnement sur 2 axes :

  • La contribution à  la préservation des liens d’attachement et relationnels (soignant/soigné/aidants),

  • Le développement de connaissances et compétences contributives au maintien de leur pouvoir d’agir, de vivre en tenant compte de leur situation de vulnérabilité.

Le projet concourt à répondre à trois types d’enjeux sur le territoire :

  • SANTÉ PUBLIQUE

Il s’agit d’enrichir la réflexion en matière de politique de prévention et d’éducation thérapeutique avec l’usage du numérique en adéquation avec le programme pour les Personnes Agées En Risque de Perte d'Autonomie (PAERPA) et le Programme de Promotion et d’Education en Santé (PPES) initiés par l’Agence Régionale de Santé;

  • ORGANISATION du SYSTÈME de SANTÉ

Il s’agit de mettre en œuvre les recommandations en faveur de la démocratie sanitaire par l’approche collaborative entre les patients bénéficiaires et les acteurs du care (issu de l’environnement professionnel, associatif, personnel)

 

  • SOCIO-ÉCONOMIQUES

Il s’agit d’adosser l’innovation technologique au processus d’innovation sociale permettant d’identifier les leviers créateurs de valeur en termes :

- de nouveaux métiers, de nouvelles formations ;

- de nouveaux usages, de nouvelles pratiques ;

- de nouveaux services, de nouvelles offres ;

- de nouvelles organisations, de nouvelles fonctions.

1 Français sur 6, soit 10 millions de personnes, souffrent d'une maladie chronique et l’INSEE annonce une augmentation de plus de 80% des personnes de plus de 60 ans d'ici 2060. L’Aquitaine n’échappe pas à cette règle. Le diabète et le cancer sont les pathologies caractéristiques de la chronicité et de ce vieillissement sur ce territoire.

Selon les rapports du CGIET, l’usage des Technologies de l’Information et de la communication (TIC) en santé devient une ressource majeure de coopération entre les usagers de santé - et notamment les personnes fragiles ou en perte d’autonomie -  et l’ensemble des acteurs qui sont responsables de leur prise en charge. C’est un facteur émergent d’autonomisation pour  compenser, maintenir, prévenir, encourager les comportements vertueux en santé, faciliter les liens et dynamiser le citoyen.

 

Malgré ce, de nombreux freins subsistent au point de constituer une fracture numérique au sein des pratiques et entre les utilisateurs.

Projet scientifique : questionnement et objectifs
Le contexte de l'étude :
Vieillissement, maladies chroniques et E-santé
Les enjeux du projet pour la Région Aquitaine

1/5
Maintien à domicile : Globule-Paaco, un « compagnon santé » pour le patient
 

Outil phare de la prise en charge coordonnée à domicile  Globule-Paaco a été déployé en Nouvelle Aquitaine dans le cadre du programme Territoire de Soins Numérique (TSN Santé Landes).

Janvier 2018, SantéSocial.fr

Cancérologie : développer la e-santé
 

UNICANCER estime que les défis dans ce domaine concernent trois champs d’intervention majeurs : le patient connecté, la santé connectée et l’interaction entre les divers acteurs de soins.

 

Février 2017

Les chatbots, thérapeutes de demain
 

Deux start-up américaines développent des chatbots entièrement animés par de l’intelligence artificielle tantôt psychologue, coach ou  ami.

 

Février 2017

Actus e-santé
Actus e-santé
Actus Soins & Care
La parole du malade, un outil diagnostic parfois négligé
 

Deux médecins plaident pour que l'écoute de ce que le patient a à dire sur ses symptômes et sa souffrance redevienne un pivot de l'acte médical.

 

Mars 2016

Valeurs de la République, du soin et de l'accompagnement
 

L’espace du soin et celui de l’accompagnement constituent un lieu emblématique de la vie démocratique. Créer les conditions d’une concertation nationale peut enrichir la société de questionnements qui font sens et s’imposent à elle aujourd’hui pour refonder la République.

 

Décembre 2015

© Usic@re Programme de recherche SHS 2015-2018

usicare@u-bordeaux-montaigne.fr

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon

          Recherche sur les usages numériques en santé - mentions légales